Pour prendre rendez-vous, téléphonez dans l'un de nos cabinets

Brest Liberté

Tél : 02 98 46 11 11

1 bis place de la Liberté29200 Brest

Plus d'infos »

Brest Pasteur

Tél : 02 98 31 32 88

34 rue Moulin à Poudre29200 Brest

Plus d'infos »

Plougastel

Tél : 02 98 40 34 34

4 pl Jean Fournier29470 Plougastel Daoulas

Plus d'infos »

Saint-Renan

Tél : 02 98 84 97 82

9 rue de Brest29290 Saint-Renan

Plus d'infos »

Macrobiopsie mammaire

Lors de votre bilan mammaire, il a été découvert une anomalie pour laquelle le médecin a préconisé une macrobiopsie.

Principe de l’examen

Le principe de la macrobiopsie consiste à prélever un morceau de tissu (« carotte »). Ce prélèvement est réalisé à l'aide d'un système automatique positionné dans le sein en regard de l'anomalie par une courte incision cutanée de 2 à 3 mm sous anesthésie locale. Un système d'aspiration aiguille en place avec rotations successives permet de recueillir des fragments de tissu afin d'analyse histologique optimale pour préciser la nature exacte de l'anomalie observée.

 

Cette technique de macrobiopsie remplace très avantageusement une intervention chirurgicale dite « diagnostique » (c'est à dire pour analyse de lésion suspecte) qui par définition est réalisée au bloc opératoire sous anesthésie générale avec hospitalisation.


Cette technique de macrobiopsie se fait au contraire en ambulatoire sous anesthésie locale et n'immobilise la patiente qu'une heure environ. Les résultats des prélèvements transmis au laboratoire d'anatomo-pathologie sont habituellement rendus sous 5 à 10 jours au radiologue qui a fait le geste.

Avant l’examen

Une consultation préalable de macrobiopsie est toujours réalisée afin d'expliquer  la conduite de la procédure ainsi que les risques éventuels et vérifier la faisabilité du geste.
 
L’examen s’effectue en ambulatoire, c’est-à-dire sans hospitalisation. Aucune préparation n’est nécessaire avant le jour de l’examen. Le jour de l’examen, il est demandé de ne pas appliquer de produits cosmétiques sur la peau (crème, lait de toilette, parfum).
 
Si vous prenez des anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires, il vous est demandé d’arrêter votre traitement une semaine avant la macrobiopsie.
 
Il n’est pas utile d’être à jeun.
 
Apportez le jour de l’examen :

  • La demande de votre médecin (ordonnance, lettre….)
  • Tous vos résultats d’analyses de sang, de prélèvements mammaires antérieurs
  • Le dossier radiologique en votre possession (radiographies, échographies, scanners, IRM ...)

Déroulement de l’examen

  • Après avoir signalé votre arrivée à l’accueil, on vous fera patienter quelques minutes en salle d’attente.
  • Une manipulatrice recueille la lettre du médecin et vos examens radiologiques mammaires. Elle vous explique le déroulement de l’examen. Ensuite, vous entrez dans la salle de radiologie. Vous serez allongée à plat ventre, torse nu sur une table d’examen. Une ouverture de la table permet le passage du sein. Le sein est comprimé comme lors d’une mammographie.
  • Le radiologue et la manipulatrice travaillent autour et au-dessous de la table d’examen. Des radiographies de la zone anormale sont réalisées pour retrouver l’anomalie et déterminer l’endroit précis par lequel il faut introduire l’aiguille ; vous ne devez alors plus bouger jusqu’à la fin des prélèvements, soit pendant 10 à 15 minutes.
  • Le radiologue réalise une anesthésie locale qui agit en quelques secondes et pendant plus de 45 minutes. Vous ne ressentirez aucune douleur pendant l’examen. Une petite incision de quelques millimètres est nécessaire pour introduire l’aiguille. L’aiguille est introduite jusqu’à l’anomalie (à une profondeur calculée par ordinateur grâce aux radiographies réalisées après l’installation sur l’appareil).Vous entendrez un claquement qui ne doit toutefois pas vous faire sursauter. Plusieurs prélèvements successifs (indolores) sont alors réalisés. L’aiguille reste en place, mais tourne sur son axe. Les prélèvements sont aspirés à l’intérieur de l’aiguille, puis extraits pour être transmis au laboratoire. Lorsque l’anomalie est constituée de microcalcifications, les prélèvements sont radiographiés pour confirmer leur présence dans les prélèvements. Une radiographie du sein est réalisée à la fin des prélèvements.
  • Le radiologue placera parfois dans le sein un marqueur métallique de 1 mm (clip) non palpable pour que l’on puisse retrouver ensuite l’endroit du prélèvement. Ce clip peut être gardé dans le sein sans inconvénient ni limite de durée.
  • Souvent, une mammographie (de face et de profil) est ensuite réalisée sur le sein porteur du clip avant de mettre en place un pansement. Il n'est pas nécessaire de recoudre l’incision.

L’examen dure en moyenne moins d'une heure depuis l’entrée dans la salle jusqu’à la sortie. Il faut toutefois compter environ deux heures de présence à la clinique.

Après l’examen

Le pansement doit être gardé pendant quelques jours sans être mouillé. Par-dessus celui-ci, un pansement compressif est posé: il permet de diminuer les risques d’hématome.


Les risques hémorragiques sont limités, des précautions restant à prendre chez les patients sous anticoagulants. En cas de douleurs dans les suites du geste, ce qui reste rare, la prise de Paracétamol (éviter l'aspirine) et de la glace à poser sur la zone de prélèvement (ne pas appliquer directement sur la peau mais au travers par exemple d'un gant de toilette sec) peuvent soulager ces douleurs transitoires. Il n'y a aucune séquelle habituellement car même en cas d'hématome au niveau du site de prélèvement, il se résorbe souvent progressivement sans intervention. Le risque infectieux est exceptionnel et la cicatrice cutanée de l'incision s'estompe progressivement avec le temps.


Résultats :

Un commentaire oral et écrit vous sera donné juste après la procédure, le radiologue ne peut pas donner immédiatement le résultat de la biopsie car les prélèvements doivent être analysés en laboratoire. Cela demande généralement quelques jours. Le compte rendu ainsi que celui du laboratoire sont adressés au médecin prescripteur dans les jours qui suivent la biopsie. Il est important que vous conserviez soigneusement les compte rendus: ceux-ci seront utiles lors des prochains examens radiologiques.


Vous serez convoquée pour une consultation une semaine plus tard ou les résultats anatomopathologiques vous seront communiqués et expliqués ainsi que la conduite à tenir ultérieure: simple contrôle radiologique après quelques semaines ou surveillance régulière des anomalies ou intervention chirurgicale et les modalités de surveillance.